DEFI LITTERAIRE : Encore une histoire de chat

|

Une lettre de l’alphabet (à l’exception du K, W, X, Y et Z) a délibérément été omise dans le texte ci-dessous. Parviendrez-vous à la découvrir ?

LA FUGUE

La chatte s’est échappée, prenant la poudre d’escampette. Marre des coups et des engueulades !

Pour une légère zébrure sur le meuble de la salle à manger, un coup de patte au bébé trop entreprenant (on ne touche pas à ma queue!), une crotte malencontreusement abandonnée sur l’édredon …Trop, c’est trop !

Au cabot, on fera que dalle ! Trop peur de ses crocs et de sa force. Adoptez un bouledogue et vous vous retrouverez tenu d’assumer toutes ses volontés !

La chatte part donc, elle va tenter de trouver les bonnes choses que le monde peut apporter : des caresses duveteuses, un foyer affectueux, des hommes, des femmes et des enfants sur les genoux desquels se poser, se reposer,…

Que ce monde est vaste ! La météo se révèle méchante. Trouver un refuge ne sera pas chose commode. Marcher encore, toujours vers l’avant. Ne pas renoncer, ne pas se retourner…

Le déluge s’abat. Une poubelle puante, renversée par le vent, sert d’armure à la pauvre bête trempée et apeurée.

L’aube se lève. L’eau ne tombe plus des nuages. La randonnée forcée de la pauvre bête reprend. Jusqu’à quand ? Nul ne peut l’augurer. Peut-être tombera-t-elle sur une bonne âme au détour d’une rue ?

Une frêle et jeune adolescente s’exclame en la voyant dans son sale état : « On la prend, maman ? En restant là, elle va être très malade ! »

La chatte est soulevée, doucement, elle est enveloppée, choyée, caressée comme un trésor. Trop lasse pour feuler ou penser à se défendre, elle s’abandonne à la promesse d’une nouvelle aventure au pays des hommes.

Espérons que cela ne relève pas du songe…

Bonne chance, chaton charmant.

Share on FacebookTweet about this on Twitter